Le mot du président de l'ACVL : 

"GEO CONDE, ROULE !

8éme édition déjà, du Festival Geo Conde ! festival international de marionnettes, de formes animées et de théâtre d’objets du Val de Lorraine.

Une aventure que nous vivons avec vous depuis plus de dix ans !

Nous, c’est l’Action Culturelle du Val de Lorraine. Une association créée en 2005, pour fabriquer de la culture, raconter le monde d’aujourd’hui par le spectacle vivant. Nous n’avions pas âme de gestionnaire, nous le fûmes pour gérer le Théâtre Gérard Philipe de Frouard. Nous étions rêveurs et gens réalistes. Avec des professionnels, nous avons réunis des moyens conséquents pour développer un projet artistique, de qualité, audacieux, populaire. Les artistes s’y sont intéressés, entraînant un public nombreux. Nous y avons mis notre enthousiasme, de la vie, un souffle nouveau dans l’action culturelle du Bassin de Pompey. La Ville de Frouard a tourné le dos à ce projet qu’elle soutenait depuis son origine, pour s’engager vers d’autres voies, jetant notre histoire.

Il ne fallait pas compter sur nous, pour n’être que les comptables, spectateurs figés d’un désastre culturel qui nous afflige, même si nous avons dû nous séparer du personnel, renoncer au travail artistique engagé, casser les coopérations. Nous savons la grandeur de nos entreprises et leur fragilité. En une décennie, les situations évoluent, le monde change. Notre force est d’être ce que nous sommes, ce pour quoi nous nous sommes réunis. Le temps était compté. Si nous voulions faire vivre ce à quoi nous croyons, il nous fallait s’adapter et innover. Par respect également pour le public, les artistes, les partenaires et tous ceux qui vivaient cette aventure artistique, il nous fallait changer d’orientation. L’association a décidé de maintenir l’organisation du Festival Geo Conde, tout en la pensant différemment.

Elle était porteuse d’un travail artistique riche et fécond autour de la marionnette et des formes animées, arts protéiformes et universels. Nous souhaitions poursuivre ce dernier. Nous n’avions plus de lieux d’expression, nous irions partout. Il nous fallait bifurquer, faire autrement, agir. Nous avons (re)trouvé nos partenaires -DRAC, Conseil Régional, Conseil Départemental. Le champ d’actions serait celui du territoire composé des quatre communautés de communes (*). Des communes nous ont accueillis, des associations se sont mises en mouvement, les fédérations d’éducation populaire se sont mobilisées, Scènes et Territoires a apporté conseils, expertises, et des moyens techniques. Une petite équipe professionnelle a été constituée. Impossible d’être dans le rythme d’une préparation idéale, il fallait aller bon train. Le courage n’a pas manqué.

Nous nous réinventons, présence innovante et surprenante dans le paysage culturel du Val de Lorraine.  Voyageurs légers, résidant ici et là à l’aune des moyens financiers, humains et techniques que nous avons rassemblés. Ils sont nombreux ceux qui portent ce projet. Nous continuons modestement à œuvrer et fabriquer des possibles : c’est le spectacle qui permet, par les chemins de traverse, de rencontrer l’histoire, comprendre le présent, vivre son avenir. C’est le contact avec les artistes, leur œuvre, leur création, c’est la confrontation à leur imaginaire, qui font naître les désirs inconnus, qui permettent de s’affranchir des frontières et des carcans. Nous sommes des gens d’histoire, et avons aimé le travail accompli à plusieurs mains. Notre engagement est ancré dans ce parcours, dans la vie et la générosité. La situation amène à imaginer une alternative heureuse. Nous la saisissons. Demain sera différent encore.

Les arts de la marionnette méritent des possibilités de développement et de rayonner largement. Ils sont en eux-mêmes imagination, curiosité, découverte. Ils nous parlent, art de la vie, s’il en est. Populaires, par ce qu’ils génèrent en chacun de nous, poésie, fantaisie, rêverie.

Pour un théâtre autrement, que vive bien cette huitième édition du Festival Geo Condé ! "

Daniel Soibinet
Président de l’A.C.V.L.